Une nouvelle campagne inspirant l’entrepreneuriat féminin…

Après avoir imaginé un monde où les femmes scientifiques étaient traitées comme des célébrités, la nouvelle campagne de communication General Electric revient sur ces mêmes valeurs et promeut à nouveau les initiatives du groupe visant à améliorer la représentation des femmes dans le monde des sciences, de la tech, de l’ingénierie et des mathématiques (la STEM). Si d’ici 2020 la société a l’intention d’employer 20 000 femmes et souhaite avoir une part égale d’hommes et de femmes dans ses différents programmes, la campagne « Meet Molly, the Kid Who Never Stopping Inventing » met particulièrement en lumière la mission de General Electric.

Des efforts de plus en plus encourageants observés chez les plus grands – on se souvient de la campagne de communication Microsoft l’an passé pour la International Women’s Day – qui semblent se concentrer sur cette normalisation de la place des femmes dans la tech.

Ainsi, l’empowerment, ou comment faire entendre sa voix pour exercer son pouvoir et faire évoluer les principes d’influences, permet de mettre en lumière un féminisme nouvelle génération. A l’heure des débats sur les inégalités salariales hommes/femmes et des nouveaux codes du genre, Morgane Sézalory, la fondatrice de Sézane, piloté par les post millenials (la génération Z entre 10 et 20 ans), incarne elle-même de nouvelles figures hyper éduquées ou autodidactes. Le girl power se fait une vraie place en communication et dans la vie entrepreneuriale. Dans un monde où les crises économiques et politiques, climatiques et sociales, semblent dicter le quotidien, une nouvelle génération de ‘fighters’ féminines s’engage pour rétablir une certaine justice. Porté par une doctrine de vie, remettant l’humanité au cœur de leurs priorités, les philanthropes prennent la parole, lèvent le point, et agissent. Alors quand les entreprises multinationales renforcent leur communication corporate avec ce ton et cette prise de parole citoyenne, il faut en parler et partager cette campagne!

Partager l'article

Laisser un commentaire

Fermer le menu